Remise en état JVC XL-V300

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

L’affaissement de la mécanique, et la casse de la fixation du presse-disque

Cliquez pour agrandir

..un joli élastique pour courroie"

Cliquez pour agrandir

Une partie des morceaux

Quelques recherches sur le net montrent à quel point les premiers lecteurs CD de la marque JVC ont dû connaître une diffusion assez confidentielle. Les ventes en occasion sont rares, et il est difficile de trouver des informations ou photos sur ces machines. C’est vrai pour le premier, XL-V1, et encore plus pour le deuxième, le XL-V2. Le troisième modèle de la marque Japonaise, le XL-V3, ou le XL-V300 dans sa version 43cm confirme cette faible notoriété.
Pourtant, ces lecteurs sont intéressants. Le XL-V1 (1982) est la seule copie du Hitachi DA-1000 à proposer une façade entièrement redessinée. Le XL-V2 (1983-84) n’est ni plus ni moins qu’une des plus belles réalisations parmi les premiers lecteurs, avec une esthétique et une qualité de fabrication particulièrement soignées.
Le XL-V300 présenté sur cette page a été commercialisé fin 1984 et correspond donc à la troisième génération de lecteurs. Si la finition est moins soignée que celle de son prédécesseur, ce lecteur qui n’est pas sans rappeler les lecteurs Yamaha de l’époque (CD2, CD-X1..), renferme une mécanique propriétaire en résine moulée de très belle facture. Comme sur les lecteurs Yamaha précités, le bloc optique est un MLP-1 (modifié E).
L’exemplaire présenté ici m’est parvenu dans un triste état : si j’ai cru recevoir une boite de Légos pendant un instant, il s’agissait bien du joli lecteur en parfait état de fonctionnement acheté quelques jours auparavant sur le net. L’origine de la casse mécanique décrite plus loin reste un mystère à ce jour, tant on connaît la délicatesse et la conscience professionnelle quasi maniaque des différents intervenants de notre service postal..
Les photos montrent que différentes pièces en plastique surmoulé servant à la fixation du presse disque et à la suspension de la mécanique n’ont pas résisté à ce voyage mouvementé. Après avoir rassemblé tous les éléments, il ne restait plus qu’à les refixer, à l’aide de colle glue et de colle à chaud.
Plus de peur que de mal, le lecteur fonctionne aujourd’hui parfaitement. La compatibilité de lecture est excellente et le changement de piste rapide à souhait. Une peinture neuve du capot a achevé de redonner toute sa jeunesse au lecteur.

PHOTOS

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Les pièces recollées doivent supporter le poids de la mécanique


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le remontage de la mécanique pour vérification...puis la mise en pièces du lecteur


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Quelques photos de la partie mécanique...


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Quelques photos du lecteur...

PHOTOS

JVC XL-V300
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir


RECHERCHE
Loading