Lecteur CD Philips CD200 (partie 2, suite de l’article de la page 1)

Suite et fin de la réparation et rénovation du lecteur, la remise en état s’est déroulée en plusieurs étapes :

Démontage complet et nettoyage de tous les éléments, remplacement du cordon secteur pour une mise aux normes "françaises" (le lecteur vient de Grande-Bretagne) les fiches secteurs n’étant pas compatibles. Puis, réparation de la platine "alimentation", cassée en différents endroits, réfection des pistes et soudures cassées. Dans la foulée, remplacement de tous les condensateurs de cette platine, l’ex-propriétaire n’ayant pas respecté les valeurs des composants qu’il avait remplacés.
Remontage partiel et test :
Confirmation de la panne initiale annoncée par le vendeur : son distordu presque inaudible. Habituellement sur ce lecteur, cette panne de son provient des condensateurs électrochimiques de la partie "alimentation". Pas cette fois.
La distorsion étant présente sur les deux voies, j’oriente mes recherches en amont des convertisseurs, situant le problème au niveau du décodage ou la correction d’erreurs.
Le lecteur est équipé d’une platine de traitement numérique Sony, et les CX7933 et CX7935 chargés des fonctions pré-citées sont simplement enfichés.
Le remplacement du CX7933 solutionne la panne, mais je décide de remplacer la mini-platine complète par une platine plus récente avec blindage de la RAM.
Après remontage complet du lecteur, la mise au banc de chauffe révèle un dysfonctionnement supplémentaire :
La lecture s’arrête brutalement de manière intermittente, au bout de 10 minutes ou 1h... la pression de la touche "play" suffit à relancer le lecteur.
Après un nouveau démontage, et une assez longue recherche, je remarque une soudure cassée sur la platine HF (platine en "U" située sous le CDM0). Cette mauvaise jonction se situe sur le connecteur amenant le signal RF vers la platine "Servo". Le lien est évident entre le symptôme et ce défaut de soudure et le lecteur fonctionne maintenant parfaitement.

PHOTOS

Philips CD200
Cliquez pour agrandir

Le capot supérieur, à nu

Cliquez pour agrandir

Divers éléments


Cliquez pour agrandir

Le cordon secteur GB..

Cliquez pour agrandir

L’alimentation refaite...


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

...vue du dessous.


Cliquez pour agrandir

1er test après remise en état de l’alimentation

Cliquez pour agrandir

Le décodeur fautif

Cliquez pour agrandir

La nouvelle platine numérique "Sony" en haut à gauche


Cliquez pour agrandir

La CDM0 vue du dessous...

Cliquez pour agrandir

...puis du dessus


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Remontage partiel


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Pas d’éclairage du bandeau sur ces premiers modèles..


Cliquez pour agrandir

Dessus...

Cliquez pour agrandir

..Dessous


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le superbe logo en métal


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Une deuxième vie bien méritée


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir


Lecteur CD Pioneer P-DX500

Après le fort succès rencontré par le P-D70 en 1984, Pioneer avait lancé une gamme de taille "midi" à la fin de la même année. Il s’agissait des P-DX500 et P-DX700, des lecteurs aux dimensions très réduites, à peine plus profonds qu’un boitier de CD, avec des joues en bois recouvertes de plastique. L’exemplaire de P-DX500 montré ici a été rafraîchi, ne pouvant me résoudre à le laisser dans l’état esthétique dans lequel je l’ai "adopté".
Le capot et les joues ont donc été repeints, et la façade débarrassée de sa couche de crasse.
Techniquement, l’appareil n’a nécessité qu’une réfection de soudures, et un nettoyage optique. Côté fonctionnement, le P-DX500 présente la même facilité de lecture que les P-D70 et P-D90, avec un décodage de la TOC du disque quasi instantané, et une bonne compatibilité avec les CD-R.
Le bloc optique (VWY-061) est identique à ceux des deux modèles précédents, mais le convertisseur N/A (TD6315AP) comme le décodeur et le correcteur d’erreurs sont d’origine Toshiba.
Le point fort de ce petit lecteur est sans conteste sa mécanique robuste et très soignée, comme toujours chez Pioneer. Cet exemplaire date de Mars 1985.

PHOTOS

Pioneer P-DX500
Cliquez pour agrandir

Pioneer P-DX500 (1984 / 85)

Cliquez pour agrandir

Un air de famille avec le P-D70


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

...et joli afficheur Bleu "Pioneer"


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Pour réduire les dimensions, le transformateur a été placé à l’extérieur


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Profondeur étonnamment réduite


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Belle fabrication, malgré la façade en plastique


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Platine de gestion "articulée"


Cliquez pour agrandir

Les connecteurs sont regroupés au centre de la platine

Cliquez pour agrandir

La RAM Hitachi


Cliquez pour agrandir

Le lecteur vu de dessous, ouvert

Cliquez pour agrandir

La mécanique de lecture vue du dessous...


Cliquez pour agrandir

...et du dessus

Cliquez pour agrandir

Un aperçu de la section alimentation


Documentation technique

J’ai reçu très récemment les documentations techniques pour les JVC XL-V1, Sanyo DAD-8 et Kenwood DP-C7. Cette dernière me permettra peut-être de remettre en état le DP-C7 présenté en page 1.

PHOTOS

Service manuals
Cliquez pour agrandir


RECHERCHE
Loading