Réparation Sansui CD-X711

Voici un "gros" lecteur japonais de 1989, plutôt haut de gamme, que j’ai eu l’occasion de croiser à quelques reprises sur mon établi.
Cet exemplaire était assez malade : le bâti mécanique supportant le bloc optique a eu la mauvaise idée de quitter son logement. Cependant, les vis de fixation étant toujours à leur place, je pense qu’un ancien propriétaire a pu négliger le remontage de l’appareil après une intervention technique infructueuse.
La suite est inévitable : la mise sous tension de l’appareil a provoqué la destruction de l’étage de commande SLED (déplacement radial de l’optique). Ainsi, les bobines du moteur linéaire se sont retrouvées en contact avec le fond de l’appareil (métallique), empêchant tout déplacement de l’optique et la destruction de l’électronique associée par la même occasion.

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir

L’échauffement a provoqué la rupture du fil émaillé en contact avec la tôle


Ce type de mécanique (que l’on retrouve aussi sur des lecteurs CD Pioneer ou Kenwood par exemple) comporte deux bobines : une correspond au moteur linéaire pour le déplacement de l’optique, l’autre sert de tachymètre : celle ci est incluse dans une boucle de contre-réaction afin d’optimiser la vitesse et la précision de déplacement du bloc optique. Précisons que toutes les mécaniques dites "linéaires" ne comportent pas ce deuxième enroulement.
Visuellement, les dégâts sont les suivants : deux transistors, une résistance et un double AOP bien brûlés, et la bobine pour le retour vitesse coupée. Après nettoyage, le circuit imprimé est percé :

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir

Platine RF / servo endommagée


Il s’agit des composants repérés Q102/Q103, R105 et IC8 sur le schéma ci-dessous extrait de la documentation technique du Sansui CD-X711 :

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir

La commande du moteur Sled


Les composants endommagés sont entourés en orange. La ligne "Sense" correspond à la tension ramenée par le générateur linéaire, tension proportionnelle à la vitesse de déplacement du bloc optique.
Les lignes "Sled +" et "Sled -" sont reliées au moteur linéaire.
L’opération la plus délicate a été la réparation de cet enroulement. Pour ce faire, j’ai collé deux petits morceaux de cuivre (cuivre autocollant) sur le circuit imprimé recevant les extrémités des bobinages. A partir de ces nouvelles "plages d’accueil", j’ai pu prolonger les connexions à l’aide de fil de cuivre émaillé.

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir

Réparation du générateur linéaire


Vue en gros plan de la réparation de l’enroulement endommagé. Une mesure à l’ohmmètre confirme que la bobine ainsi réparée semble opérationnelle.

Note : en pratique, la mesure des enroulements à l’ohmmètre indique entre 20 et 40Ω pour le moteur linéaire, et de 1 à 3kΩ pour l’enroulement générateur.

Quelques photos de la partie mécanique :

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir

Le bâti mécanique vu du dessous, avec les deux bobinages de part et d’autre du bloc optique

Cliquez pour agrandir

Le bâti mécanique vu du dessus

Cliquez pour agrandir

Le châssis avec tiroir accueillant la partie mécanique montrée sur les photos précédentes (vu du dessous)


L’étape suivante a consisté à remplacer les composants brûlés. Les transistors ont été remplacés par des modèles identiques (2SC2001 / 2SA952), et un BA15218N a idéalement remplacé le double ampli opérationnel NJM4580.

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir

La platine RF / Servo réparée et remontée


A la mise sous tension, ma crainte d’une panne supplémentaire s’est vue confirmée (la panne initiale peut-être ?). De manière intermittente, l’afficheur ne s’allume pas et le laser reste éteint, alors que la mise sous tension est confirmée par l’éclairage de Leds sur la face avant de l’appareil. De plus, la commande ouverture / fermeture du tiroir est opérationnelle ce qui confirme le bon fonctionnement partiel de la gestion.

D’autres tentatives révèlent un bon fonctionnement du lecteur : la table des matières du disque est lue instantanément et le lecteur ne semble pas se mettre en défaut par la suite.
Après avoir cherché un défaut de soudure ou un mauvais contact au niveau des connecteurs, je me suis dirigé vers un défaut d’initialisation. Une mesure de la ligne de "Reset" a révélé une tension insuffisante à chaque apparition du défaut.
L’afficheur restait "muté" tant que la tension de "Reset" ne dépassait pas 2,7V à la mise sous tension, au lieu des 5V requis. Cette tension ne dépassant jamais 3,5V, j’ai cherché le composant à l’origine de ce niveau insuffisant. Après quelques jurons, je suis tombé sur le coupable, un condensateur chimique (1µF) :

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Le condensateur à l’origine de la panne (remplacé, sur la photo)


La photo suivante montre les composants remplacés :

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir

Les composants remplacés


Je termine ce petit compte rendu de réparation par une série de photos du lecteur remis en état.

PHOTOS

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir


Sansui CD-X711 (Mise à jour - 16/01/16)

Afin de diminuer la vitesse de fermeture / ouverture du tiroir (beaucoup trop rapide sur ce modèle), il suffit de remplacer la résistance R11 (56 kΩ) par une résistance de 33 kΩ, sur la carte "Control IC Board" :

Sansui CD-X711
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Schneider CDP-8000

Voici en avant goût, deux photos d’un des vieux lecteurs CD les plus difficiles à dénicher, le Schneider CDP-8000. Celui-ci date de début 1983, mais sa conception remonte à 1982, date de mise sur le marché de l’original - le Aiwa DX-1000 - dont le Schneider est une copie. J’avais publié une photo de cet Aiwa il y a quelques temps, ici.

PHOTOS

Schneider CDP-8000
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir


Un prospectus publicitaire circule sur internet, prospectus dont voici un extrait :

Schneider CDP-8000
Cliquez pour agrandir


L’exemplaire que j’ai récupéré provient de Serbie (merci Giorgio), et est en état esthétique assez moyen. En outre, il a assez mal voyagé, puisque la vitre située au-dessus du tiroir est détachée (repositionnée pour les photos), et un angle arrière est légèrement enfoncé.
Côté électronique...je ne tenterai même pas une remise en état pour plusieurs raisons :

➔ Les circuits imprimés (comme ceux du DX-1000) comportent énormément de modifications de dernière minute (composants montés "en l’air" un peu partout)
➔ Un précédent propriétaire du lecteur a tourné les ajustables dans tous les sens
➔ Je ne dispose pas du "Service Manual"

En revanche, je vais probablement cannibaliser un Aiwa DX-1000 pour essayer de remettre ce Schneider en état. Quoi qu’il en soit, je n’en ferai pas un neuf.

A suivre dans cette rubrique prochainement.

Mise à jour - 14/02/16 : voir cette page pour la rénovation des lecteurs Aiwa DX-1000 et Schneider CDP8000

RECHERCHE
Loading