Réparation Nakamichi OMS-7

J’ai acquis un Nakamichi OMS-7E en panne pour une somme modique. Le symptôme était le suivant : pas de lecture , et apparemment aucun mouvement mécanique excepté l’ouverture / fermeture du tiroir. L’afficheur fonctionnait et les touches de commandes également.
Gestion fonctionnelle donc, et orientation des recherches du côté de la mécanique.
Après fermeture du tiroir, déplacement manuel du bloc optique vers l’extérieur du disque et forçage du circuit optique de détection de présence disque, j’ai pu observer que le laser restait éteint et que la position du bloc optique n’était pas réinitialisée. De plus, dès la mise sous tension, et même sans forcer la présence disque, la lentille externe du bloc optique venait se "plaquer" en position haute : pas de recherche de focalisation non plus, qui de toute façon ne démarre pas tant que le bloc optique n’est pas revenu en position initiale. Le mouvement brutal en position haute de la lentille externe provenait donc probablement d’un défaut du circuit de puissance de l’étage de focalisation.
Par habitude, je n’entreprends plus d’effectuer des mesures (alimentations, routine de démarrage) sans avoir remplacé les condensateurs chimiques et vérifié la mécanique et l’état des soudures sur l’ensemble des platines.
Ces opérations ont permis de dévoiler plusieurs anomalies, et de retracer un peu l’historique du lecteur sur lequel, de toute évidence, une autre personne était intervenu par le passé :
La première était l’inversion de deux nappes sur les connecteurs CN209 et CN208, le premier étant destiné à envoyer la commande laser ON / OFF vers la carte APC (située sous le bâti mécanique) et le deuxième à allumer les Leds Play / Pause sous les touches correspondantes en façade de l’appareil. Cette première trouvaille expliquait l’absence d’allumage Laser.
Deuxième anomalie, deux soudures cassées sur le transistor Q124 sur l’étage de puissance du moteur de tracking, expliquant l’absence de retour du bloc optique en position initiale à la mise sous tension.
J’ai ensuite continué mes investigations en examinant le bloc optique et les circuits attenants. Excellente surprise : le bloc optique a été remplacé, les vilaines soudures et les extrémités fondues de l’isolant des câbles de liaisons de la diode laser attestant de l’opération de remplacement du bloc, par ailleurs visuellement en état neuf (aucun doute sur ce point).
De toute évidence, cet appareil avait subi une opération de remplacement de bloc optique avortée, l’opérateur ayant fini par abandonner possiblement pour cause d’inversion des deux nappes au remontage comme décrit plus haut.
Trêve d’enquête, après un bon nettoyage des parties mécaniques, une reprise de nombreuses soudures et un remontage rapide de l’ensemble, le lecteur a retrouvé un fonctionnement plus conforme avec retour du bloc optique, mise en rotation du disque, recherche de focalisation (pas d’explication pour la lentille bloquée en position haute à la première mise sous tension) et signal RF flou et non synchronisé empêchant le démarrage de la lecture.
Après quelques ajustements électriques à la volée (signal différentiel DL, servo focus et best eye) la lecture s’est lancée !
J’ai alors entrepris un alignement complet en suivant la documentation technique, jusqu’à obtenir un fonctionnement parfait, avec accès en lecture rapide et silencieux, une avance et un retour rapide fluides et sans à-coups.
Je précise que quelques trimmers usés m’ont un peu compliqué la tâche mais que leur remplacement m’a permis d’obtenir un alignement optimum avec d’excellents résultats en lecture de CDR. A noter une petite erreur sur la documentation technique qui indique une valeur de 2 KΩ pour le trimmer RV102 alors qu’un 1 KΩ est monté. Des photos du lecteur sont publiées sur la fiche du Nakamichi OMS-7.

Les tableaux ci-dessous montrent l’ensemble de ces opérations en photos :

PHOTOS

Nakamichi OMS-7E
Cliquez pour agrandir

Lentille en butée à la mise sous tension

Cliquez pour agrandir

Soudures cassées sur Q124


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le retrait des cartes


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le retrait du bloc optique


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Remplacement des condensateurs sur la platine Pré-ampli RF


Nakamichi OMS-7E
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Réfection des cartes Servo, Digital, et alimentation


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le lecteur à nouveau capable de lire


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le module analogique avec filtre de Bessel


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le module vu de dessous. Le remplacement de trimmers et l’alignement fin


Quelques photos supplémentaires du lecteur remonté sont visibles sur la fiche de présentation du Nakamichi OMS-7E.

Réparation Kyocera DA-910

J’ai enfin trouvé un peu de temps pour m’occuper de ce lecteur CD Kyocera DA-910 de deuxième série, acheté aux enchères il y a plus de deux ans.
L’annonce explicite indiquait qu’il allait y avoir du pain sur la planche. Le vendeur (ou le précédent propriétaire) semble s’être un peu acharné sur le lecteur, et conformément à ce qui était indiqué dans l’annonce (dont je mets deux captures d’écran ci-dessous), les réglages de tous les trimmers y compris le courant laser ont été modifiés.

Kyocera DA-910 - Texte de l’annonce de vente aux enchères
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Captures d’écran de l’annonce de vente aux enchères du lecteur Kyocera, vendu malheureusement sans la télécommande..


Si le DA-910 est techniquement assez similaire au Nakamichi OMS-7E montré plus haut, la carte Servo est totalement différente en ce qui concerne le routage et l’implantation des composants, les microprocesseurs - entre autres - étant spécifiques au DA-910. Aussi, pas question de se fier entièrement à la procédure de réglage du Nakamichi ; heureusement, je dispose d’une copie du Service Manual du Kyocera, beaucoup moins détaillée que celui du Nakamichi, à tel point que la procédure d’alignement est très "écourtée". Un medley des deux documents a bien fait l’affaire.

Kyocera DA-910
Cliquez pour agrandir

Le lecteur en panne : le disque tourne lentement et est finalement rejeté sans freinage dans le tiroir. Le bloc mécanique peu accessible nécessite d’être démonté et séparé de l’ensemble de chargement du disque pour observer plus facilement le bloc optique

A la première mise sous tension j’ai pu constater la panne annoncée : disque tournant lentement avant son éjection sans freinage du moteur disque. A l’observation du signal RF à l’oscilloscope, seules quelques impulsions d’amplitude minimum étaient présentes.
Le lasermètre indiquait une puissance laser inférieure à 0.2mW. Malheureusement, le laser avait été poussé précédemment, et l’ajustable était presque au maximum. Premier diagnostique : bloc optique HS.
Ayant en réserve quelques optiques neufs de type TAOHS que je conserve pour les cas extrêmes (et surtout pour les machines qui valent le coup, et le coût) j’ai procédé au remplacement de la pièce défectueuse.
Après avoir reglé la puissance laser à 0,26mW et après avoir repositionné sommairement les trimmers (entre 13 et 15 sur ce modèle) en position de service (pré-règlage indiqué dans le service manual et permettant un démarrage de la lecture en l’absence de panne supplémentaire)...j’ai pu constater que le lecteur dysfonctionnait toujours : le disque tournait à vitesse normale et le signal RF était très propre, mais la table des matières du disque n’était pas lue. En cause, l’absence d’accrochage du VCO. Pour un rappel du fonctionnement de l’asservissement de vitesse permettant la lecture des données inscrites sur le disque, consultez cette page.
A la mesure, la fréquence libre du VCO en broche 22 du décodeur SAA7011 indiquait une valeur erronée de 3 et quelques MHz au lieu des 4,35 (environ) nécessaires. Une fois la fréquence ramenée à cette valeur par action sur le bobinage L501, le comportement du lecteur restait identique. Le signal MCES (pilotage moteur disque) mesuré en broche 4 de l’ERCO (SAA7020) restait fixe avec rapport cyclique hors tolérance (environ 1/10). Pour cause, aucun signal ne sortait du décodeur, pas plus en br27 (signal démodulé) que sur les broches censées délivrer les horloges bit et synchro trame pour l’asservissement de vitesse précisément. De plus, le signal RF bien présent et parfaitement stable (vitesse constante obtenue par la commande de "kick start") à l’entrée du décodeur (SAA7011, br7) et l’absence de signal sur les broches 12 et 13 (détection de variations de phase entre les datas entrantes et l’horloge interne) indiquait que la PLL était inactive.
Le remplacement du SAA7011 a solutionné la panne, avec mise en lecture immédiate après remplacement.

Kyocera DA-910
Cliquez pour agrandir

Démodulateur SAA7011

A la suite de cette réparation, j’ai procédé à une vérifictaion complète du lecteur, avec remplacement des condensateurs chimiques et des trimmers de la carte Servo. Enfin, j’ai effectué un alignement optimal de l’appareil. Sans hésitation, ce lecteur est un des plus plaisants qu’il m’ait été donné de croiser.

PHOTOS

Kyocera DA-910
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

A gauche, la mécanique retournée et le bloc optique neuf. A droite, le bloc d’origine. On distingue les traces d’une intervention précédente..


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

L’optique Olympus TAOHS neuf - L’optique et la courroie de tracking remplacés, et la mécanique légèrement lubrifiée


Cliquez pour agrandir

Beaucoup de nappes..

Cliquez pour agrandir

Le transformateur d’alimentation de type R


Cliquez pour agrandir

Carte servo modifiée en fin de fabrication

Cliquez pour agrandir

Le remplacement du SAA7011


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le réglage du VCO et le lecteur enfin fonctionnel


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le filtre de Bessel encapsulé et recouvert de résine


Cliquez pour agrandir

Le filtre repositionné au fond du lecteur

Cliquez pour agrandir

La carte Servo


Cliquez pour agrandir

La carte "Decoder"

Cliquez pour agrandir

L’alignement fin


Cliquez pour agrandir

Le signal RF obtenu est net

Cliquez pour agrandir

Le lecteur remonté, sans ses joues et capot métalliques


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Premiers essais


Quelques photos supplémentaires du lecteur remonté sont visibles sur la fiche de présentation du Kyocera DA-910.

RECHERCHE
Loading