Lecteur CD Mitsubishi DP-103

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Le DP-103 est le deuxième lecteur de la marque Mitsubishi (1984).
L’appareil était en panne lorsque je l’ai acquis, il y a quelques années.
Ma plus grande surprise hormis le poids (7,2 Kg) a été la ressemblance du lecteur avec le Sony CDP-101 : volume proche et même apparence un peu austère. Les symptômes de cet exemplaire étaient identiques à ceux rencontrés sur une majorité de CDP-101, à savoir lecture CD opérationnelle pendant un court délai variable, puis plantage avec une répétition de "clics" causés par une excitation anormale de la bobine de focalisation du bloc optique.
Sur les photos de bas de page, on distingue les deux circuits intégrés STK6922 à l’origine de ce dysfonctionnement. Pas de doute, il s’agit bien du même défaut que sur le premier Sony.
Ces deux CI sont utilisés comme interfaces de puissance pour le tracking fin et la focalisation pour l’un, et pour le moteur de tracking et les mouvements du tiroir pour l’autre.
Le remplacement des deux composants par des pièces neuves a permis au lecteur de retrouver un fonctionnement correct.
On trouve ce double AOP de puissance sur plusieurs modèles de lecteurs CD des débuts : Sanyo CP200 / CP300 / CP400, Siemens RW-722, Nec CD-803, Sony CDP-101 / CDP-501ES / CDP-701ES et ce Mitsubishi DP-103. Tous présentent les mêmes symptômes, et les blocs optiques réagissent plus ou moins bien selon les modèles à l’échauffement occasionné par cette défectuosité du driver : les Sanyo, Siemens et Nec ont souvent le bloc optique HS (OPH31/32), alors que les optiques Sony des CDP-101 et 501 s’en sortent "indemnes".
Quant au Mitsubishi, l’ensemble optique ne semble pas avoir souffert, ce qui est une aubaine, car je n’avais rencontré ce modèle sur aucun lecteur auparavant. Il s’agit de toute évidence d’un MLP-1C modifié sur cahier des charges.
Je rappelle que le MLP-1C est l’optique Yamaha équipant les CD-X1 et CD2 et leur nombreux clones, ainsi que d’autres lecteurs tels que les Sansui PC-V1000 et PC-V500.
Le soin apporté à la fabrication de ce remplaçant du rare DP-101 est indéniable : le bâti mécanique, le tiroir, ainsi que toute la partie arrière du lecteur sont en métal injecté. Cette partie arrière joue le rôle de refroidisseur pour les régulateurs d’alimentation, du reste fort peu accessibles comme toute la partie alimentation.
Le démontage est assez peu commun puisque le DP-103 s’ouvre (s’entrouvre) par l’arrière.
Au rang des défauts, l’interrupteur marche/arrêt arrive en première place. Pourquoi faire simple... :
Celui-ci est en deux parties et empêche le démontage de l’appareil ; la façade doit être retirée afin de permettre, par son dégagement de quelques centimètres, le désassemblage de la partie mécanique de l’interrupteur fixé sur le bandeau métallique de la face avant...
Sans cette opération il est impossible d’accéder à la partie alimentation, et il faut souligner que le remontage est encore plus délicat, puisque ce type d’interrupteur déporté à glissière demande un positionnement précis afin de ne pas entraver son fonctionnement mécanique.
Passée cette corvée de démontage, on peut observer une carte dédiée pour la partie audio, en positionnement vertical sur la droite du lecteur. Celle-ci emporte un convertisseur sony CX20017.
En ce qui concerne la face avant et les commandes, les photos ci-dessous montrent une implantation rigoureuse pour une utilisation des plus simples (pas de programmation ni recherche d’index, aucun "gadget" contrairement aux autres lecteurs de cette époque). L’afficheur très "net", et les touches métalliques assurent un look plutôt réussi.

PHOTOS

Mitsubishi DP-103
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retrait maximum du panneau arrière


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

La platine Audio - La platine de décodage (Sony) articulée..


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Platine de décodage - Le dessous de l’appareil..


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Les STK6922 - L’alimentation bien cachée...


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Inter. Marche / Arrêt partie arrière.. - Inter. Marche / Arrêt partie avant..


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Inter Marche /Arrêt - Mécanique vue de dessous


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

La platine Alimentation vue du dessous - Le refroidisseur arrière !


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Solénoïde pour le blocage du tiroir - Le bâti mécanique...


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le tiroir vu du dessous - Entraînement direct par pignons pour l’OPEN/CLOSE


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

La mécanique vue du dessus (presse-disque ôté) - Le bloc optique..


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le bloc optique vu de dessous


RECHERCHE
Loading