Réparation Hitachi DA-1000

Pour rappel, le DA-1000 a été commercialisé en 1982 et 1983 par les marques Hitachi (Lo-D DAD-1000 au Japon), Denon (DCD-2000 clone exact de l’Hitachi), JVC (XL-V1) et par le groupe Thomson sous la référence générique DAD2002 distribuée sous ses marques Thomson (AD-100), Pathé Marconi (PM-LA10), Brandt (DAD-001), Continental Edison (DAD-9370), Dual (CD120), Saba (CDP-380) et Nordmende (System 2000).
Le lecteur CD Hitachi DA-1000 (la version originale) a connu quelques évolutions plus ou moins importantes durant sa période de production entre 1982 et 1983. Le principal changement concerne la section conversion N/A et la carte audio analogique dès le deuxième trimestre de 1983. Cette modification est identifiée par la lettre "R" à l’arrière du lecteur (DA-1000R).
Les clones du DA-1000 ont subi la même évolution à savoir le remplacement du convertisseur Hitachi par un modèle Burr-Brown. D’autres modifications plus "légères" ont été apportées au DA-1000 : Les touches fines (avance, retour, pause, Memory stop) ont perdu leur finition "chromée" au profit d’une finition mate, le bandeau de touches verticales et le bouton "Power" ont changé de teinte (brune au lieu de grise), le logo "Compact Disc" chromé est devenu blanc, l’enjoliveur de trappe métallique situé sous la plaque en plexiglas a été éliminé au profit d’une peinture appliquée directement sur le plastique noir de la trappe, le levier à gorge coulissant permettant l’ouverture de la trappe a été amélioré et renforcé etc..

De conception radicalement différente des lecteurs Philips de la même année, cet amusant petit lecteur d’apparence assez simple avec ses circuits imprimés enfichés les uns derrières les autres dans une carte de fond de panier peut réserver quelques surprises lors du démontage, ou plutôt lors du remontage pour peu que l’on souhaite mettre à plat cet appareil lors d’une rénovation intégrale par exemple.

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir

Faussement pratique, ce montage par cartes enfichées verticalement permet difficilement la prise de mesures, à moins de disposer de prolongateurs adéquats ; ce montage reste intéressant en cas de panne si l’on dispose d’un deuxième lecteur fonctionnel afin d’effectuer un test croisé par simple échange de cartes.
L’image ci-dessous montre l’emplacement des principales cartes et de leurs fonctions générales :

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir

Les principales cartes du DA-1000 et leurs fonctions générales

Acheter un Hitachi DA-1000 ou un de ses clones de seconde main (forcément) peut être tentant mais une révision est obligatoire si l’on souhaite profiter pleinement de l’appareil.
Puisque j’ai rénové / réparé quelques-uns ces lecteurs durant les semaines passées et probablement une bonne cinquantaine au total, je propose ici un petit pense-bête visant à aiguiller ceux qui souhaiteraient se lancer dans la remise en état de ce petit bijou en évitant quelques écueils ; j’illustrerai ces propos par quelques exemples de problèmes techniques rencontrés récemment sur cette famille de lecteurs.

Pour arriver à un résultat satisfaisant, voici les opérations à réaliser et les points à vérifier avant et pendant le démontage :

  • Vérification du bon fonctionnement du moteur vol +/- à l’aide des touches en façade. Le niveau sonore doit varier en fonction de la demande, et le bandeau de Leds frontal pour l’indication du niveau de sortie doit évoluer dans le même sens. Ce dernier point doit être vérifié même si le niveau de sortie varie correctement (excepté le JVC XL-V1).
  • Vérification du mécanisme d’ouverture / fermeture de la trappe.
  • Démontage intégral avec repérage des connecteurs (!) et repérage du passage des nappes avec prise de photos si possible.
  • Reprise des soudures sèches ou fendues (fond de panier et connecteurs divers).
  • Changement de la courroie de tracking.
  • Vérification du bon positionnement de l’aimant du moteur plateau.
  • Remplacement de l’intégralité des condensateurs électrolytiques (70 ou 84 selon qu’il s’agisse de la version 2 ou de la version 1, voir plus bas sur cette page).
  • Vérification / nettoyage du moteur de réglage de niveau de sortie (excepté le JVC XL-V1).
  • Vérification de l’état de la diode laser et de l’ensemble optique en général.
  • Optimisation de l’alignement électrique le cas échéant.

Note : Le modèle original Hitachi / Denon est un peu plus complexe au niveau démontage que les clones du groupe Thomson du fait d’une face avant agencée de manière un peu différente.

Dans l’ordre, effectuer ces opérations :

  • Mettre sous tension et ouvrir la trappe par la touche OPEN / CLOSE puis couper l’alimentation dès que la trappe est à peu près à mi-course.
  • Retirer les 5 vis du capot supérieur. Faire très attention à ne pas heurter les pattes de la diode laser en ôtant le capot supérieur.
  • Retirer les 4 vis de l’arceau métallique de renfort.
  • Retirer les 3 vis noires sous façade et les 4 vis dorées à filetage fin sur les cotés de la face avant.
  • Écarter la face avant et débrancher les nappes (les marquer à l’aide d’un feutre) entre la face avant et les cartes PS et PP (les deux premières cartes en partant de l’avant du lecteur).
  • Retirer la nappe souple du bloc optique délicatement.
  • Retirer la carte Pré-amp (PP, la première en partant de l’avant) afin de pouvoir déconnecter la nappe reliée à la carte Servo (PS, la deuxième en partant de l’avant) en bas à droite de cette carte.
  • Démonter l’interrupteur Marche / Arrêt en ôtant 3 vis (1 pour le plastique protecteur et 2 pour l’interrupteur).
  • Couper le câble blanc d’alimentation de l’ampoule de rétroéclairage ou retirer la carte afficheur complète sans couper le câble (câble blanc seul de section large).
  • Éloigner la partie arrière de l’appareil et conserver la face avant porteuse de la mécanique.
  • Extraire l’ensemble mécanique en ôtant les 4 vis (1 vis à filetage fin et 3 à gros filetage sur le DA-1000, 4 vis identiques sur les clones Thomson). Sans avoir au préalable entrouvert la trappe CD, l’ensemble mécanique ne pourrait être retiré sans endommager la partie supérieure de la trappe.

L’étape suivante vise à séparer la base de lecture de la trappe frontale. L’image ci-dessous montre les principaux éléments de cette mécanique :

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir

La mécanique du DA-1000

  • Poser la mécanique debout. Ne pas poser la mécanique sur la trappe tant que celle-ci n’est pas libérée, au risque de casser le levier à gorge coulissant sur la manivelle du moteur de trappe.
  • A l’aide d’une clé hexagonale 1,5 mm libérer la manivelle de l’axe du moteur de trappe.
  • Retirer la manivelle. La trappe est alors libérée et peut à volonté être ouverte ou fermée manuellement.
  • Poser l’ensemble mécanique avec la trappe vers le plan de travail.
  • Dévisser les deux pattes de fixation des guides de trappe en prenant soin de ne pas endommager les deux ressorts.
  • Ôter les 4 vis de fixation des bras de maintien de la trappe dans les angles inférieurs.
  • Retirer l’ensemble mécanique délicatement en aidant le passage des deux guides de trappe et leurs ressorts.

A ce stade, les points mécaniques cités plus haut peuvent être vérifiés :

  • Fixation correcte de l’aimant du plateau (pièce ronde emboitée sur l’axe du moteur disque sur laquelle repose le disque). Cette photo montre la partie aimantée décollée du plateau. Noter qu’un défaut de fermeture complète de la trappe peut être dû au décollement de cette pièce. Ce décollement fréquent peut aussi gêner la lecture de la TOC par intermittence. Enfin, cette pièce peut casser et bloquer la mécanique.
  • Nettoyage de la lentille externe du bloc optique et soufflage léger des bobines de tracking et focus à l’air sec.
  • Remplacement de la courroie permettant le déplacement du bloc optique. Cette courroie est située sous la mini trappe en plastique à côté du bloc optique. Une courroie de section carrée peut remplacer la courroie plate d’origine aux dimensions assez spécifiques (épaisseur 0.5 mm) et donc difficile à trouver. Une courroie de section carrée (1 mm²) de 27 mm de diamètre fait parfaitement l’affaire.
  • Avant de monter la nouvelle courroie, vérifier que le bloc optique se déplace sans point dur. Profiter de ce démontage avancé pour retirer la partie statique du moteur disque (à l’arrière de la mécanique en ôtant les 4 vis) et nettoyer la base de l’axe du moteur disque ainsi que le plot d’accueil de cette extrémité, tous deux porteurs de graisse collante. Ajouter si possible une goutte d’huile fine à cet endroit.

L’autre partie de l’ensemble mécanique, c’est à dire la trappe, peut alors être démontée afin de procéder au nettoyage des parties plastiques transparentes.
L’image ci-dessous indique comment procéder. Cette opération facultative permet d’obtenir un beau rendu une fois le lecteur remonté, ces parties étant généralement légèrement opacifiées avec le temps.

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir

Démontage de la trappe

Pour le remontage du bloc mécanique, répéter les étapes précédentes dans le sens inverse, la dernière opération et aussi la plus délicate consistant à repositionner la manivelle et à la bloquer à l’aide de la vis hexagonale en faisant bien attention que la pointe de la vis repose sur le méplat de l’axe moteur. Si cette opération est effectuée correctement, la porte sera automatiquement calée comme elle doit l’être.
En cas de casse du levier à gorge, panne fréquente décrite sur cette page, le moteur d’ouverture fermeture de la trappe tourne dans le vide à chaque pression de la touche open / close, les switchs de fin de course n’étant jamais activés. Dans ce cas l’axe moteur est inévitablement décalé et il est impératif de le recaler à l’aide d’une alimentation externe, de sorte que le méplat soit positionné perpendiculairement à la vis de serrage de la manivelle (la position de la trappe n’a pas d’importance).

Pour ce qui est des cartes électroniques : le remplacement de l’intégralité des condensateurs chimiques est conseillé mais pas obligatoire. Je n’ai pas rencontré de panne franche due à une défaillance d’un de ces composants sur ce modèle. En revanche, pour une remise en état sérieuse et un fonctionnement optimal et durable du lecteur je ne peux que conseiller de ne pas négliger cette étape qui nécessite un démontage plus avancé puisque la carte de fond de panier devra être retirée. Quoi qu’il en soit, cette carte de fond de panier présente de nombreuses soudures sèches voire cassées au niveau des régulateurs de tension, des connecteurs et de l’embase RCA (carte à soudures simple face). Il serait dommage de procéder à un tel démontage sans remplacer les condensateurs chimiques.
Au niveau des cartes enfichées verticalement (PP, PS, PD et PA), les soudures des connecteurs de fond de panier doivent êtres vérifiées également. Ces 4 cartes ne comportent généralement pas trop de soudures pouvant être cause de panne, mais je conseille de passer un peu de temps à les parcourir et de renforcer les soudures des circuits intégrés en boitier DIL car certaines systématiquement sèches pourraient causer des problèmes.

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Remplacement des condensateurs électrolytiques


Quelles que soient la référence et la marque du lecteur - Hitachi ou clone - la carte audio PA (celle située verticalement au fond et qui porte le potentiomètre motorisé pour le réglage de niveau de sortie) doit être vérifiée soigneusement s’il s’agit d’une première version, c’est à dire si le lecteur est équipé d’un convertisseur (DAC) Hitachi HA16633 (carte PD). En effet, il peut arriver que les résistances de sécurité au nombre de 8 et de valeur 330 ohms soient coupées ou aient changé de valeur (absence de son ou son défectueux dans ce cas).
J’ajoute que la compatibilité est totale entre les cartes PD et PA de première et deuxième version. Il est donc possible de remplacer une carte "digital" (PD) équipée du convertisseur Hitachi par une carte version 2 équipée du convertisseur Burr Brown.
De la même manière, les cartes audio (PA) de première et deuxième version peuvent être interverties. Quelle que soit la combinaison, le lecteur est fonctionnel.
Rien n’est vraiment compliqué dans le démontage complet des parties électroniques si l’on prend soin de bien observer comment sont passées les différentes nappes et placées les différentes vis.

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir

Alignement électrique

Une fois le lecteur remonté et pour peu que l’on soit équipé d’un oscilloscope, l’alignement électrique du DA-1000 ainsi que le contrôle du rendement du bloc optique sont relativement aisés, sans avoir besoin nécessairement de suivre la procédure du "Service Manual".
Dans un premier temps, connecter la sonde de l’oscilloscope sur le point test TP.11 (TDET) de la carte PP, le point TP.G (GND) situé plus à gauche pouvant idéalement être utilisé comme référence.

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Les points de mesures et de réglages


Observer le signal RF après avoir lancé la lecture d’un disque (enregistrement original et disque propre).
Si le signal RF est conforme, procéder à l’écoute de plusieurs disques. En cas de sauts de pistes intermittents ou occasionnels, il peut être nécessaire d’ajuster les gains d’amplis de tracking et de focus (voir plus bas).
Si l’amplitude du signal RF est insuffisante ou si le signal est flou ou encore si le démarrage est difficile avec un accrochage aléatoire faire d’autres essais avec d’autres disques pour confirmer le défaut.
Dans un premier temps, connecter un multimètre en position mV aux bornes de la résistance R033 (10 Ω 0.5 W) et vérifier en mode lecture la tension obtenue. Une valeur entre 500 et 600 mV (courant laser 50 à 60 mA) devrait être mesurée pour un signal RF d’amplitude 400 mV crête à crête en lecture d’un CD-DA.

Note : La mesure peut être faite aux bornes de R018, située juste à côté de R033. Dans ce cas, la documentation technique indique que la mesure doit être comprise entre 1.32 V et 2.2 V. Les deux mesures sont équivalentes (531 mV mesuré sur R033 et 1.18 V sur R018 pour un même lecteur, ce qui donne un courant laser de 53 mA).

Si une valeur inférieure est mesurée aux bornes de R033 et si l’amplitude du signal RF observée précédemment semblait trop faible, la puissance laser émise peut être augmentée en tournant très légèrement l’ajustable R021 en monitorant la valeur indiquée par le multimètre et en s’assurant que celle-ci ne dépasse jamais 700 mV environ.
Si l’amplitude du signal RF est faible alors que le bloc optique a été préalablement nettoyé (lentille externe) et que le disque est parfaitement propre et si la mesure aux bornes de cette résistance est supérieure à 700 mV, alors la diode laser et plus généralement le bloc optique peuvent être considérés comme usés ou HS.
Pour peu que l’on soit équipé d’un lasermètre, ces conclusions peuvent évidemment être affinées, sachant que la puissance mesurée au dessus de lentille de focalisation doit être de l’ordre de 0.24 mW.
Dans des cas particuliers il est envisageable de mesurer une puissance laser conforme et un courant laser (mesure aux bornes de R033) dans les tolérances mais d’observer un signal RF impropre à cause d’une usure d’éléments autres que la diode laser (photodiodes, défaut électronique en aval etc)

Note : Dans le cas d’une mesure au lasermètre, court-circuiter le switch de fin de course de fermeture de trappe comme le montre Cette photo, afin de simuler la fermeture de la trappe et permettre l’introduction du capteur du lasermètre.

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

mesure du courant laser


Si après les vérifications précédentes l’ensemble optique est opérationnel, il est préférable de vérifier le réglage de focus Offset ainsi que les gains des circuits d’amplification d’erreur de suivi de piste et de focalisation.
Dans le cas précis du DA-1000, l’utilisation d’un bloc optique à 3 faisceaux permet une marge de manœuvre beaucoup plus confortable que ne le permettent les lecteurs de première génération à bloc optique tangentiel mono faisceau. Cependant, je conseille de marquer les positions initiales des ajustables R102 R100 et R152 à l’aide d’un feutre pour éviter de se perdre en cas de fausse manœuvre. Si tel était le cas, un repositionnement des trois VR en position médiane devrait suffire et permettre la mise en lecture pour un nouvel ajustement.
Si les réglages de gain doivent être effectués de manière répétée en testant plusieurs disques CD-DA et CD-R, le réglage de Focus Offset nécessite un seul passage et est considéré comme correct dès que le signal RF est le plus ouvert possible et avec un battement minimum (amplitude maximum et variation d’amplitude minimum). Ce réglage me semble indispensable et peut suffire à optimiser les résultats de lecture.
Un alignement bien fait doit permettre la lecture de tous les disques en bon état sans saut de piste y compris les CDR.

Note : Idéalement, les réglages de gain de tracking et de focus doivent être affinés en observant les signaux d’erreur de suivi de piste et de focalisation. En revanche, la mise en œuvre de la procédure complète indiquée par la documentation technique me semble assez dispensable car elle ne donne pas forcément les meilleurs résultats de compatibilité en regard de la multitude de gravures disponibles aujourd’hui.

Excepté les divers problèmes de fermeture de la trappe (calage, casse etc..) LE défaut récurrent est celui du potentiomètre motorisé pour le réglage de niveau de sortie audio (sortie variable sur RCA et prise casque en face avant) et pour l’affichage du niveau par Leds sur la face avant. Plusieurs symptômes peuvent apparaitre depuis le blocage moteur simple rendant le réglage impossible jusqu’au fonctionnement erratique de l’affichage à Leds ou l’absence de son sur une ou deux voies, en passant par les habituels crachements superposés au signal audio.
Certes le DA-1000 est équipé d’une sortie fixe permettant de contourner le problème. Cependant, que ce soit pour une écoute au casque ou en vue d’une rénovation complète de l’appareil, un démontage du quadruple potentiomètre motorisé est indispensable.

Un des lecteurs rénovés récemment (Denon DCD-2000 version 1) présentait deux pannes dont la première assez étrange puisqu’à la mise sous tension le potentiomètre motorisé tournait seul sans intervention de ma part, jusqu’à la position minimum. En laissant la touche VOL + enfoncée, le volume finissait par augmenter mais le barregraphe à Leds ne suivait pas l’augmentation sonore.

Les images du tableau ci-dessous montrent l’état dans lequel j’ai trouvé le potentiomètre - qui avait pourtant été aspergé de nettoyant contact lors de la rénovation - et le démontage et le nettoyage de la pièce.

HITACHI DA-1000 - Démontage et nettoyage du potentiomètre motorisé
Cliquez pour agrandir

La pièce est retirée de la carte PA

Cliquez pour agrandir

Quadruple potentiomètre motorisé avec reducteur


Cliquez pour agrandir

Séparation de la partie moteur...

Cliquez pour agrandir

...et éclatement de la partie potentiomètre


Cliquez pour agrandir

Le double potentiomètre multi-pistes pour l’allumage des Leds - la crasse abondante explique la panne

Cliquez pour agrandir

Avant


Cliquez pour agrandir

Nettoyage

Cliquez pour agrandir

Après


Cliquez pour agrandir

Graissage, remontage et essai fonctionnel avec l’alimentation externe

Cliquez pour agrandir

Remontage à sa place et test concluant


Cet ensemble de potentiomètres motorisés a donc un double rôle : la rotation de l’axe du moteur permet de modifier le niveau de sortie en agissant sur deux potentiomètres de 1 KΩ (1 par voie) et celle d’un double potentiomètre multi-pistes permet de faire varier la tension d’alimentation du bandeau de Leds de la face avant du lecteur de -9.5 V à -20 V et de commuter le nombre de Leds à allumer en fonction du volume sonore. Deux pistes de début et de fin de course permettent de stopper le moteur en agissant sur les entrées du driver (BA6109 situé sur la carte de fond de panier) qui autorise trois modes de sortie : Arrêt, Avance, Arrière. Les entrées du BA6109 sont de type logique et reçoivent directement les commandes 0 ou 1 depuis les deux touches de commandes + / - situées sur le panneau de commande. Les butées avant / arrière du potentiomètre sont détectées par une mise à 0 forcée d’une des entrées du driver conçu pour gérer le freinage du moteur en absorbant sa force contre-électromotrice lors du passage en mode Arrêt.
Dans le cas de cette panne, la crasse perturbait les entrées du driver et empêchait l’allumage des Leds selon la position du potentiomètre.

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir

Le potentiomètre motorisé

Les extraits de schéma suivant montrent les circuits correspondant à ce montage disséminé sur les cartes PA, PC et PI (carte afficheur) :

HITACHI DA-1000 - Circuit correspondant
Cliquez pour agrandir

La commande de volume +/-

Cliquez pour agrandir

La commande moteur

Cliquez pour agrandir

Le moteur et l’action des potentiomètres

Enfin, après quelques heures d’écoute confortable de ce DCD-2000, une distorsion légère et peu perceptible mais pour le moins gênante est apparue, m’obligeant à rouvrir l’appareil. La mise en place d’un disque test et l’observation à l’oscilloscope des signaux audio délivrés en sorties RCA m’ont tout juste permis de déceler quelques anomalies sporadiques sur un signal sinusoïdal de 10 kHz . Peu enclin à tenter davantage de prises de mesures en raison du peu d’accessibilité aux circuits de la carte PD, j’ai procédé au remplacement du DAC (Hitachi HA16633) sans résultat.
Ayant déjà eu des pannes similaires sur d’autres lecteurs, j’ai alors remplacé la RAM (HM6116P) avec succès.

HITACHI DA-1000
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Remplacement de la RAM


Pour terminer cet article, voici quelques photos de deux des lecteurs terminés. Ces appareils sont réellement plaisants à l’écoute. Qui plus est, je trouve leur esthétique extrêmement réussie.

PHOTOS

Hitachi DA-1000 & Denon DCD-2000
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Lo-D DAD-1000 (Mise à jour - 12/06/17)

Les premiers DA-1000 ont été commercialisés au Japon en octobre 1982 sous la référence Lo-D DAD-1000. La face avant de ces toutes premières versions portait l’inscription "Digital Audio Disc Player" (DAD), remplacée rapidement par "Compact Disc player" sur les versions suivantes.
Par la suite, la sérigraphie et les décorations de la trappe ont été modifieés (disparition du motif circulaire gris), comme le montrent les photos d’un autre exemplaire de ma collection datant de février 1983, visible sur la fiche du DAD-1000.
Avec son numéro de série indiquant que le lecteur a été fabriqué en novembre 1982, l’exemplaire montré à la suite fait partie du tout début de production. Celui-ci était accompagné du "rack" CDK-1000 qui a permis d’éviter les rayures et salissures sur le coffret de l’appareil durant ses 35 années d’existence, ce qui explique son parfait état de conservation.
L’appareil a bénéficié de la restauration intégrale décrite sur cette page, y compris la réparation de plusieurs pannes : mécanique de tracking endommagée, moteur de trappe bloqué et levier à gorge cassé, moteur de réglage de niveau de sortie audio HS, absence de son etc...la totale ! J’ai profité de cette intervention pour prendre quelques photos supplémentaires, le remplacement des engrenages et crémaillère endommagés nécessitant la dépose de l’optique et donc le retrait du moteur disque.

Lo-D DAD-1000
Cliquez pour agrandir

Vue éclatée de la mécanique de lecture

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le moteur disque

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le bloc optique après échange des pièces endommagées

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le bloc optique du DA-1000 est une superbe pièce en alliage léger, très fiable. Ses dimensions imposantes permettent de loger les engrenages pour le déplacement tangentiel (tracking) sur sa partie supérieure

Cliquez pour agrandir

Le châssis en aluminium injecté, après remplacement de la crémaillère de la mécanique de tracking

Cliquez pour agrandir

Le châssis vu de dessus

Cliquez pour agrandir

L’accès à la mécanique de tracking nécessite de retirer le bloc optique. Le retrait du bloc optique nécessite le démontage complet du moteur disque. Une clé hexagonale de 0,9 mm est nécessaire pour retirer le plateau

Cliquez pour agrandir

L’ensemble remonté. Cette opération nécessite de reprendre l’alignement électrique par la suite

Cliquez pour agrandir

Les pièces défectueuses

Cliquez pour agrandir

La trappe intérieure doit être remplacée car les fixations de la charnière sont fendues

Cliquez pour agrandir

Le forçage mécanique a entraîné le blocage du motoréducteur de la trappe de chargement. Après démontage et nettoyage, celui-ci a retrouvé un fonctionnement normal

Cliquez pour agrandir

La face avant du lecteur entièrement remontée


Sur ce DAD-1000 le blocage du motoréducteur était bien mécanique. En revanche, sur ce modèle de lecteur en général, les pignons situés à l’intérieur du motoréducteur sont systématiquement collés à leurs axes par de la graisse séchée responsable de la lenteur des mouvements de fermeture et d’ouverture de la trappe et de l’impression de forçage du moteur lors de ces mouvements. Le motoréducteur devrait donc être systématiquement désolidarisé du moteur (3 vis) afin d’avoir accès aux orifices pour asperger la pièce de nettoyant contact.
Avant nettoyage, le réducteur ne tourne pas ou très difficilement (manuellement). Après le bain de nettoyant contact, le résultat est immédiat avec une rotation totalement libre.

Pour terminer, deux photos du Lo-D DAD-1000 pleinement fonctionnel :

PHOTOS

Lo-D DAD-1000
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

RECHERCHE
Loading