Rénovation Aiwa DX-1000 et Schneider CDP8000

Le lecteur CD Aiwa DX-1000 et son clone Schneider CDP8000 présentés respectivement à cette page et à celle-ci ont fait l’objet d’une rénovation complète. J’ai profité de l’occasion pour prendre quelques photos des entrailles de ces rares lecteurs vintage.
Pour être plus précis, les photos montrées sur cette page proviennent de deux exemplaires de chaque (deux DX-1000 et deux CDP8000). Trois des quatre lecteurs ont été réparés, le quatrième - un CDP8000 - avait été irrémédiablement massacré (c’est le mot qui me vient) par le précédent propriétaire.
La seule différence technique notée entre les deux lecteurs concerne le ciruit APC (contrôle automatique de puissance laser) conçu à partir d’un AOP sur le Schneider et par des composants discrets sur l’Aiwa. Commercialisé jusqu’en 1984, on peut imaginer que le Schneider a servi à écouler les stocks d’un lecteur Aiwa très peu diffusé.

PHOTOS

Aiwa DX-1000
Cliquez pour agrandir

La mécanique entièrement démontée

Cliquez pour agrandir

Fermeture du tiroir et montée / descente du presse disque par courroies

Cliquez pour agrandir

La mécanique extra-plate en action

Cliquez pour agrandir

Les boutons du clavier repeints sur un des deux DX-1000

Cliquez pour agrandir

La sérigraphie très kitsch sur le dessus de la façade

Cliquez pour agrandir

La sérigraphie très kitsch sur le dessus de la façade


Les photos suivantes proviennent d’un CDP8000. On y aperçoit les 3 cartes principales savamment empilées dans le lecteur sur une hauteur de 5 cm, la partie alimentation et les divers éléments qui constituent la section mécanique ultra-plate, dont le montage à photo interrupteur pour le tracking rapide chargé de compter les encoches sur une plaque en acier inoxydable graduée. L’espace entre deux encoches correspond à 4 minutes de pistes environ ; une fois l’encoche voulu atteinte, le système de recherche bascule sur un mode de recherche plus lent ("Main search et "Pause" search).

Schneider CDP8000
Cliquez pour agrandir

La carte CPU (soudures double face)

Cliquez pour agrandir

La carte Servo

Cliquez pour agrandir

La carte Audio avec le chipset Sony

Cliquez pour agrandir

Le transformateur d’alimentation

Cliquez pour agrandir

La carte redressement / filtrage / régulation qui entoure le transformateur d’alimentation

Cliquez pour agrandir

Vue sur les régulateurs de tensions

Cliquez pour agrandir

Le châssis en tôle

Cliquez pour agrandir

L’alimentation remontée

Cliquez pour agrandir

La carte de commande située derrière la face avant et les trois afficheurs

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

La mécanique et le bloc optique

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

La partie supérieure de la mécanique avec le bloc optique remonté

Cliquez pour agrandir

Le potentiomètre Alps pour le réglage du niveau de sortie de la prise casque, potentiomètre rétractable

Cliquez pour agrandir

Le capteur de position du bloc optique avec le photo-interrupteur et la plaque graduée

Cliquez pour agrandir

Le moteur tracking et ses engrenages nylon / laiton


Voici les trois lecteurs remontés et fonctionnels

PHOTOS

Aiwa DX-1000 & Schneider CDP8000
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Installation Hi-fi

De moins en moins attiré par le matériel Hi-fi volumineux, j’ai remisé mon amplificateur Technics SE-A5 et l’amplificateur Sansui AU-5900 utilisé en pré-amplificateur et ai remplacé ce petit monde par un amplificateur Atoll IN100SE (voir installation précédente ici). Voici quelques photos de ce modeste appareil qui se marie plutôt bien avec le dessin Nakamichi :

PHOTOS

Atoll IN100SE
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

RECHERCHE
Loading