Réparation lecteur CD Sony CDP-102

Un membre du forum m’a demandé de jeter un œil sur son lecteur Sony CDP-102 qui présentait ces symptômes :

  • Lecture erratique des disques (sauts réguliers)
  • Tiroir qui se referme aussitôt après l’ouverture

L’approche habituelle a montré que le bloc optique était HS : signal RF mesuré à 500mV d’amplitude sur disque test Sony et puissance laser restituée de 0.16mW

J’ai tout de même tenté un nettoyage des parties accessibles de l’optique (lentille externe et collimateur) sans succès malgré un signal RF légèrement remonté en amplitude.

La mécanique équipant le CDP-102 de type BU-1 (voir cet article) étant obsolète, j’ai remplacé la diode laser..plusieurs fois, les copies chinoises étant de piètre qualité, en ce sens que seule une sur 5 ou 10 est fonctionnelle. J’ai profité de l’occasion pour démonter entièrement le bloc optique pour un nettoyage complet afin d’optimiser les chances de redémarrer le lecteur. Les photos suivantes illustrent ce dépannage.

PHOTOS

Sony CDP-102
Cliquez pour agrandir

Le bloc optique démonté...

Cliquez pour agrandir

... avec la cible photosensible au premier plan

Cliquez pour agrandir

Quelques diodes laser neuves et défectueuses

Cliquez pour agrandir

Un essai de diode laser neuve sans succès

Cliquez pour agrandir

Un autre, concluant cette fois

Cliquez pour agrandir

La nappe souple remontée

Cliquez pour agrandir

Le signal RF obtenu après alignements optique et électrique

Cliquez pour agrandir

Le nettoyage du switch de fin de course, à l’origine du défaut de mouvement du tiroir


Après un alignement optique assez fastidieux puis un alignement électrique complet, le signal RF est tout à fait conforme (1V càc, pour une puissance laser émise de 0.21mW) tout comme l’est la lecture des CD audio. En revanche, le lecteur n’accepte pas les CDR. Cette première génération de mécanique BU-1 est de toutes façons assez peu tolérante aux disques sales et aux disques "maison".

PHOTOS

Sony CDP-102
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Enregistreurs Mini-Disc Sony

A la fin du siècle dernier, j’avais accumulé quelques baladeurs Mini-Disc essentiellement de première génération. L’envie m’est venue de les ressortir et d’en réviser quelques-uns. Il s’agit des modèles Sony MZ-1, MZ-2P, et du clone Aiwa du MZ-1, le AMD-100.

Voici quelques photos de cette petite collection avec pour commencer le premier enregistreur MD commercialisé à la fin de l’année 1992, le Sony MZ-1 :

PHOTOS

Enregistreur Mini-Disc Sony MZ-1
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

A suivre, l’enregistreur MD portable Aiwa AMD-100, clone du Sony MZ-1 :

Enregistreur Mini-Disc Aiwa AMD-100
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Au catalogue Sony début 1993, le lecteur MZ-2P. Il s’agit du MZ-1 amputé de sa fonction enregistrement :

Lecteur Mini-Disc Sony MZ-2P
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Ayant eu à remplacer l’ensemble mobile du bloc optique (KMS-130B) du lecteur Aiwa AMD-100, il m’a fallu consulter la documentation technique (celle du MZ-1) et la procédure pour entrer dans le mode "Test", mode qui m’a aidé à déceler un défaut aléatoire de détection du point de focalisation (FOCUS NG) lors de la lecture de la table des matières (DISC ERROR), quel que soit le disque (Disque Optique - pré-enregistré ou Magnéto-Optique - MO).
Le réglage de focus offset s’effectue en observant le taux d’erreurs détectées dans le signal lu, signal organisé sous forme de clusters et secteurs. Une valeur électrique moyenne (en TP105) entre deux valeurs lues de ce taux d’erreurs (ajusté par RV508) permet d’obtenir le réglage d’offset correct. Ce mode opératoire diffère de celui du format CD pour lequel on ajuste le focus offset de manière à minimiser le Jitter en observant le signal RF. Le service manual du MZ-1 précise que le réglage du focus offset ne correspond pas au Jitter minimum et ne peut donc pas être effectué en observant le signal RF.
Le mode test fournit les indications nécessaires pour parfaire ce réglage (affichage du nombre d’erreurs détectées).

Les photos suivantes montrent les entrailles du MZ-1 et le mode test du baladeur, mode auquel on accède en court-circuitant le point JR106 :

PHOTOS

Enregistreur Mini-Disc Sony MZ-1 / Aiwa AMD-100 (vues internes)
Cliquez pour agrandir

Le chantier

Cliquez pour agrandir

Les coques inférieures et supérieures retirées

Cliquez pour agrandir

L’appareil vu de dessous

Cliquez pour agrandir

Le point test pour visualiser le signal RF

Cliquez pour agrandir

Le bloc mécanique est retiré par le dessous en position chargée. Pour cela, appliquer 2V au moteur de chargement jusqu’à l’abaissement de la tête magnétique

Cliquez pour agrandir

La mécanique retirée du baladeur

Cliquez pour agrandir

Vue rapprochée du bloc optique KMS-130B

Cliquez pour agrandir

La mécanique sans le bloc optique (dans cet exemple, un disque est chargé). On aperçoit le micromoteur disque

Cliquez pour agrandir

Le retrait de l’optique s’effectue mécanique déchargée. Pour cela, appliquer 2V au moteur dans le sens inverse jusqu’à l’éjection complète. Ici, le remplacement de la partie mobile du bloc optique

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

La vérification de la puissance laser : la puissance laser varie en fonction du disque inséré et de l’opération effectuée (lecture / enregistrement) : 0,4mw en lecture des disques pré-enregistrés, jusqu’à 0,9mW en lecture des disques MO et environ 7mW en mode enregistrement. Dans ce denier mode, les datas contenues dans la table des matières définissent la puissance laser à appliquer parmi 16 niveaux possibles entre 4mW et 7mW. Dans l’ordre sur ces trois photos, la puissance laser mesurée avec un disque pré-enregistré, avec un disque magnéto-optique (échelle du bas sur le cadran du lasermètre) et en mode enregistrement

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Toujours en mode test, introduction d’un disque pré-enregistré. Une pression sur la touche PLAY, lance la recherche de focalisation. Ici, le point de focalisation n’est pas trouvé de manière aléatoire (panne d’origine)

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Test après remplacement de la partie mobile et ajustement du focus offset : disque optique inséré, une pression sur PLAY lance la recherche du point de focalisation qui est trouvé, les asservissements sont déconnectés. Une pression sur la touche "PLAY MODE" lance les asservissements de focus et tracking, le disque est lu

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Même opération de test à partir d’un disque magnéto-optique : la lecture est effective. Le mode test permet de visualiser la lecture en temps réel des clusters et secteurs constituant le flux numérique (incrémentation jusqu’à la fin du disque). Une pression sur la touche DATE permet de visualiser le nombre d’erreurs par secondes, ici acceptable car inférieur à 500 en valeur décimale

Cliquez pour agrandir

Le signal RF avant enclenchement des asservissement de tracking et de focus

Cliquez pour agrandir

Le signal RF après enclenchement des asservissements de tracking et de focus

Cliquez pour agrandir

Essais d’enregistrement concluants

RECHERCHE
Loading