BANG & OLUFSEN BEOGRAM CD5500

Cliquez pour agrandir
Dimensions : 420 x 325 x 75 mm
Poids : 6,3 kg
Année : 1986

Une fois n’est pas coutume, voici un lecteur qui trouve sa place dans ces pages, plus pour son originalité et sa qualité de fabrication que pour son côté "vintage". Il est intéressant d’observer l’évolution des lecteurs de compact disc du constructeur Danois Bang & Olufsen : le premier lecteur de la marque, sorti en 1983 sous la référence CD50, était fortement inspiré du Aiwa DX-1200 (mécanique identique). En 1985, B & O oriente ses choix vers le constructeur Hollandais Philips pour son deuxième modèle CDX, avec notamment l’utilisation de la mécanique CDM1. Un an plus tard, arrive le CD5500 présenté ici, qui remplace le vénérable CD50 en tant que lecteur CD au sein du système Beosystem 5500.
Ce système évolue autour de l’amplificateur / tuner Beomaster 5500 et la commande à distance (Master Control Panel) MCP 5500, indispensable pour une exploitation complète du lecteur CD et des autres éléments.
Ainsi, les premiers Beosystem 5500 intègrent un lecteur CD Beogram CD50, qui laisse place rapidement au CD5500.
Ce nouveau lecteur, produit de 1986 à 1990, est essentiellement construit autour d’éléments Philips. Il emploie la mécanique CDM2/29, remplacée en cours de production par la CDM4/13 puis CDM4/11. Cette évolution est identique pour les lecteurs contemporains de la marque Philips (CD373 / 372 / 371 / 473 / 472 / 471...) équipés d’une de ces deux mécaniques, selon la date d’assemblage ; ces variantes des fameuses CDM4 et CDM2 utilisent un moteur disque "brushless", et sont amorties par des suspensions en caoutchouc rivetées sur le bâti, rendant leur remplacement par une CDM4 ou CDM2 standard quasi impossible. On note que pour parfaire la stabilité de la platine de lecture, B & O a ajouté une plaque de plomb afin d’alourdir l’ensemble mécanique.
Côté électronique, le CD5500 utilise les circuits intégrés en vigueur chez Philips à cette époque, comme le TDA1541 pour la conversion numérique / analogique, ou encore les TDA5708 et 5709 pour l’amplification et le traitement HF, et le circuit de tracking.
Les photos suivantes montrent un lecteur à la taille basse, ressemblant grandement à son prédécesseur (CD50), bien que le tiroir se trouve déplacé à droite du lecteur.
Les commandes en façade volontairement peu nombreuses, rappellent que le lecteur doit être impérativement utilisé avec les éléments B & O complémentaires cités plus haut. En revanche, le CD5500 propose une sortie numérique coaxiale inutilisable avec aucun des éléments du Beosystem.

PHOTOS

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

RECHERCHE
Loading