KYOCERA DA-910

Cliquez pour agrandir
Dimensions : 430 x 140 x 330 mm
Poids : 9,5 kg
Année : 1984

Plus gros, plus lourd que le DA-01, premier modèle fabriqué et commercialisé par Kyocera en 1982, le DA-910 est très impressionnant. Ce lecteur de deuxième génération lancé en 1984 embarque la plupart des éléments optiques et électroniques de son prédécesseur et plus généralement des lecteurs de première génération. Cependant, il fait mieux puisque le fabricant japonais Kyocera anciennement spécialisé dans la fabrication de composants céramiques applique son savoir-faire au développement de ce lecteur OEM en y intégrant tous les ingrédients de la série 900 lancée deux ans plus tôt, série visible en suivant ce lien. Luxueux boitier en aluminium anodisé brossé de 3mm d’épaisseur, pieds avant réglables en hauteur, commandes très intuitives sur une façade au dessin élégant, le tout assemblé (vissé) sur un socle en matériaux composite CCR breveté par la marque. Associé une mécanique suspendue (particulièrement flottante), ce socle spécifique combat efficacement les vibrations tout en allégeant la tâche des servo-systems et autre circuit de correction d’erreurs. En plus d’un look sortant résolument des sentiers battus, la finition générale et l’agencement interne sont dignes des plus belles pièces japonaises commercialisées au début de l’ère du CD. L’ensemble mécanique sans être un modèle d’exception est inédit et robuste, ensemble visible sur la page du lecteur européen Universum AD-2000, qui sous des dimensions inférieures et une finition beaucoup plus "cheap" reprend quelques éléments du DA-910, dont cette mécanique particulière.
Commercialisé sur deux années, 1984 et 1985, le DA-910 a connu une évolution au début de l’année 1985, avec l’ajout sur le panneau arrière d’un commutateur à trois positions pour le réglage du niveau de sortie et d’une télécommande à infrarouge. Le logo Kyocera qui prend de la couleur se trouve déporté sur la partie basse du lecteur pour faire place au récepteur IR, couplé à une carte de gestion dédiée à cette nouvelle option. La première mouture du DA-910 est visible dans la rubrique "Atelier", sur cette page.
Côté électronique, le DA-910 utilise un chipset Philips Signetics composé des SAA7011 / SAA7020 / SA7000 / SAA7030 et double TDA1540. La particularité du DA-910 réside dans l’utilisation d’un filtrage analogique de type Bessel du troisième ordre implanté dans un boitier métallique étanche portant la référence FCL01, boitier visible sur la page 58 de la rubrique atelier consacrée au DA-910, l’exemplaire de deuxième série présenté sur cette page ayant fait l’objet d’une réparation.
Si le DA-910 ne semble pas avoir été commercialisé dans nos contrées, les amateurs peuvent néanmoins se consoler en lorgnant du côté du Nakamichi OMS-7E, construit sur la base du DA-910.. mais avec une certaine classe en moins tout de même.

PHOTOS

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

RECHERCHE
Loading