PHILIPS CD100

Cliquez pour agrandir
Dimensions : 320 x 267 x 73 mm
Poids : 5,0 kg
Année : 1982

Voici en quelque sorte le roi des lecteurs CD de première génération, le Philips CD100, certainement celui qui a le plus marqué les esprits avec le Sony CDP-101. Tous deux ont été les premiers modèles distribués par les deux constructeurs à l’origine du format "CD" et les deux machines devaient absolument ne pas décevoir.
Ces deux "best-sellers", ont suscité beaucoup de débats et fait coulé beaucoup d’encre. Bloc optique rotatif et convertisseur 14 bits pour le Philips, bloc optique à déplacement linéaire et convertisseur 16 bits pour le Sony.
Plus de 25 ans après leur apparition, et sans relancer l’éternel débat 14/16 bits, l’heure est venue de rendre hommage aux deux constructeurs qui ont conçu ces deux exceptionnelles machines. En effet, le temps a montré que celles-ci étaient - et sont - d’une fiabilité globale hors norme, avec un léger avantage tout de même sur ce point pour le Philips CD100, qui peut allègrement compter plus de 5 000 heures de lecture sans faiblir.
Apparu en mars 1983 en Europe, et dès octobre 1982 au Japon sous la version Marantz CD63, le Philips CD100 se présente sous la forme d’un petit lingot compact et lourd. Un bandeau frontal incliné porte l’ensemble des commandes, et l’afficheur par segments lumineux. L’impression massive et rassurante est renforcée par la structure interne, composée par un berceau en métal sur lequel sont fixés les circuits imprimés, et la légendaire mécanique de lecture CDM0 (CDM1 pour la deuxième série produite). Cette dernière sera utilisée par de nombreux constructeurs bien inspirés, pour leur premier lecteur CD, dont certains très prestigieux comme Revox ou Mcintosh.
De plus, la finition du coffret en aluminium tréfilé du plus bel effet donne à ce lecteur une touche "haut-de-gamme" de bien meilleure facture que la majorité de la production actuelle...

PHOTOS

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
RECHERCHE
Loading