SANYO CP10

Cliquez pour agrandir
Dimensions : 127 x 41,5 x 187 mm
Poids : 0,9 kg
Année : 1986

Le Sanyo CP10 est l’un des premiers lecteurs CD miniaturisés commercialisés. Ce jouet pour adultes apparait en 1986, soit un peu plus d’un an après le lancement du Sony D50 - premier baladeur CD de l’histoire - et à la même époque que les Sony D50MK2 (Discman) et Sony D700. Mais ce "petit" Sanyo CP10 est beaucoup moins banal qu’il n’y parait ; en effet, il est en quelque sorte une synthèse des trois appareils précités puisqu’il dispose des éléments suivants :

  • un boitier à piles enfichable sous l’appareil (référence CPC-10, en option) assurant sa portabilité
  • une batterie rechargeable Ni-Cd enfichable sous l’appareil (référence CPN-10, en option), en série sur le Discman et en option sur le D50
  • un transformateur d’alimentation et une sortie audio à niveau ligne intégrés au boitier afin de facilité l’utilisation du CP10 en lecteur de salon et de concurrencer le D700

Contrairement au Sony D50, l’alimentation secteur du CP10 n’est pas amovible. En revanche, le câble secteur l’est - contrairement au Sony D700 - pour l’utilisation de l’appareil en baladeur.
La comparaison ne s’arrête pas là puisque le chipset du CP10 est identique à celui de ces 3 lecteurs Sony, chipset dont voici le détail :

  • CX23035 : processeur de signal numérique (DSP) / CLV servo : (régénération de l’horloge bit, démodulation EFM, détection de synchro trame, interpolation et détection / correction d’erreurs, démodulation du signal de sous-code, asservissement de moteur disque, et interface de communication par bus avec les microcontrôleurs IC701 et IC702)
  • CX20109 : amplificateur RF
  • CX20108 : focus / tracking / sled servo
  • CX20133 : convertisseur numérique / analogique

On voit que l’étage de conversion numérique / analogique est bâti autour d’un CX20133, version CMS du CX20017, convertisseur 16 Bits de première génération équipant le premier lecteur de salon Sony CDP-101.
Le bloc optique est quant à lui un modèle spécifique non-identifié doté de trois nappes FPC distinctes (cible photosensible / diode laser / actuateur).
Bien qu’un cran en dessous des appareils de la gamme Sony, la finition externe est plutôt d’un bon niveau, Sanyo poussant le luxe jusqu’à proposer 3 teintes différentes pour les décorations du capot supérieur (gris foncé, gris clair et rouge). Enfin, le CP10 a été distribué par les marques Siemens (RW-721) et Grundig (CDP50). Il est remplacé l’année suivante par le beaucoup moins volumineux CP12, montré dans la rubrique atelier à cette page.

PHOTOS

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

RECHERCHE
Loading